S’aimer

Home / Non classé / S’aimer

S’aimer

Avant d’aimer les autres… C’est la suite et l’enchainement logique du post S’accepter. Tant qu’on ne s’accepte pas tel qu’on est, on cherche inconsciemment en l’autre ce qui ne nous plait pas chez nous, ce qui nous manque. Ou bien tout simplement on cherche en l’autre cette approbation que nous ne pouvons nous donner nous mêmes. L’autre devient celui par qui nous nous sentons soudainement beau, aimé, et ses yeux deviennent le miroir de notre être rêvé et sublimé. C’est assez simple finalement. Nous l’avons tous je crois expérimenté au début d’une relation amoureuse. Et ca se traduit bien souvent par des manifestations bien classiques, on se sent pousser des ailes, plein d’énergie, fort, … Oui. C’est simple. Or bien souvent, quelques mois, quelques années après, on regarde en arrière, puis devant et enfin au présent, et on fait le constat que cette belle énergie qui nous animait, appelée aussi « passion » amoureuse ou plus basiquement début d’histoire, nous parait un temps bel et bien révolu, lointain. On s’interroge alors… Comment c’est possible qu’aujourd’hui on ne ressente plus cette flamme avec l’autre, que cette vibration grisante et magique ait disparu, et que pour la « rallumer » il nous faille sans cesse inventer et organiser des temps de vie, des situations pour la faire renaitre. Je vais donner ici mon avis… Je ne crois pas aux travers du quotidien. Il a bon dos… Je pense que tout est plus simple. Que ce qui se passe bien souvent c’est qu’on commet l’erreur de croire que l’énergie de l’autre, si belle et fascinante au début car entièrement neuve, suffit à venir combler le vide en nous. Ce vide laissé par le manque d’amour qu’on se porte à nous mêmes, qui se traduit bien souvent par une incapacité à être déjà bien avec soi, seul, à se trouver, à se construire, à savoir qui on est, comment on fonctionne, ce qu’on veut. Une fois cette étape bien vécue, dans la sérénité et la douceur envers soi, là oui, il y a des chances qu’on choisisse un partenaire non par pour sa capacité à remplir notre vide mais à partager des tranches de vie, sans attentes, sans dépendances. Et là oui, il y a des chances pour que rien ne s’essoufle dans le temps. Car les liens sains durent, seules les flammes s’épuisent…

 

Anne Uriot

Recommended Posts

Leave a Comment

Contacter Feng Shui Celeste

Laissez-nous votre message...nous vous répondrons bientôt !

Not readable? Change text. captcha txt