en colère ?

Home / Non classé / en colère ?

en colère ?

La colère est l’antichambre de la tristesse. Il m’a fallu des années pour le comprendre, et encore maintenant il m’arrive de me laisser surprendre.

Quand j’ai démarré les expertises Feng Shui il y a quelques années, j’ai vite compris qu’il allait falloir avancer plus en profondeur sur la connaissance de mes propres émotions. Pour pouvoir mieux accueillir celles de ceux qui me les font partager à travers mon métier. Faire connaissance avec ces émotions ça veut dire quoi ? Pour moi c’est arriver à ne pas faire un avec l’une d’elles. C’est à dire à pouvoir formuler mentalement, « ah là, ça y est, clairement la colère (ou tristesse, ou euphorie ou toute autre émotion) a pris le dessus ». Et croyez-moi c’est loin d’être un exercice facile parce que la plupart du temps, c’est en décalé qu’on arrive à faire ce constat !

feng-shui

Ces derniers temps j’ai refait connaissance avec la mienne, de colère. Colère d’avoir fait le sale boulot lors de l’enterrement de mon père, colère que certains très proches ne se soient pas rendu compte de ce que j’allais traverser, colère… J’arrête là car je suis comme tout le monde, la liste peut toujours s’allonger si on décide de nourrir cette émotion. Et je ne crois pas qu’elle serait jamais exhaustive. Parfois il se passe de grandes traversées du temps avant que celle-ci s’apaise et se calme, en profondeur. Oui parce qu’avec le temps j’arrive de mieux en mieux à la canaliser, à lui lui demander gentiment de me laisser tranquille. Et ça marchait plutôt pas mal ! Sauf que c’est un peu comme mettre un pansement sur une plaie non nettoyée. Un jour on est bien obligé de l’enlever le pansement. Et de finir le travail… Et j’ai fini par découvrir que chaque fois que j’étais profondément en colère (je ne parle pas ici de la colère du matin pour un petit déjeuner non rangé par nos merveilleux enfants …!), ça cachait quelque chose d’autre. Disons que, souvent, si je pouvais comprendre d’où venait ma colère, je découvrais quelque chose de plus vaste, de plus profond, dont le nettoyage, quand il était effectué, était plus efficace.

Que ce soit un sentiment d’injustice ou d’incompréhension qui en général provoquent en moi des accès de colère, j’ai observé que c’est presque toujours le même fonctionnement qui s’opère. Dans le fond, une fois lâché le ressenti de la partie de moi qui se sent incomprise, injustement traitée ou autre (le champ des frustrations de l’égo est infini et inépuisable !), derrière la pression mentale retombe. Souvent les larmes viennent, la fatigue. Et c’est bien souvent la tristesse qui prend place, celle de ne pas avoir pu partager, échanger ou communier avec les destinataires de ma colère. J’ai fini par comprendre ce mécanisme en observant ce qui se passe quand tout fonctionne bien. Que c’est bon de sentir un échange fluide, facile, empreint de bienveillance… Et finalement, est-ce que ce n’est pas ce qu’on souhaite tous ? Franchement ? Honnêtement ? Les plus coriaces d’entre vous diront que je rêve, que c’est impossible, que le monde de oui-oui n’existe que chez Oui-Oui !
Alors si vous croisez la route d’un praticien du Feng Shui, sachez qu’il est comme vous et a des émotions. Simplement, peut être a-t-il fait un peu de chemin, et que sa capacité à accueillir et avancer avec les siennes va lui permettre de mieux vous aider avec les vôtres. Chez vous. Et en vous.

Recommended Posts

Leave a Comment

Contacter Feng Shui Celeste

Laissez-nous votre message...nous vous répondrons bientôt !

Not readable? Change text. captcha txt
amenagemenAprès /devanture