Décider de changer ?

Home / Non classé / Décider de changer ?

Décider de changer ?

J’ai souvent pensé que ce n’était pas si facile. J’ai trop souvent entendu que c’était impossible. Pourtant j’ai parfois lu que c’était arrivé. Et j’ai vu de temps en temps que ça avait marché.

Finalement, décider de changer, que ce soit des petites choses dans sa vie, ou prendre des grandes décisions, ça m’a toujours fait penser aux surfeurs qui voient arriver une vague et qui foncent pour la « prendre ». Je me suis toujours dit que cet élan qui les pousse, c’est un peu celui qu’on ressent quand on doit sauter à l’eau nous aussi. La différence c’est qu’on a souvent un peu plus de temps pour réfléchir, et qu’on sent monter la peur !

La peur (qui n’écarte pas le danger comme on dit), est un excellent indicateur. Elle nous permet de mettre en place des réflexes vitaux si nécessaire, et aussi de nous alerter qu’il y a quelque chose de sérieux qui est en train de se passer là maintenant. En gros elle nous invite à chaque fois à considérer la décision à prendre. Et il faut bien dire, expérience aidant, quand une envie, une aspiration, qui un jour semble prête à se réaliser (un nouveau job, une proposition de voyage…) génère en nous de la peur, c’est croyez moi, le signe qu’il y a là quelque chose d’important qui est en train de se jouer. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne dis pas que c’est génial d’avoir peur ! Je dis juste que bien souvent, les papillons dans le ventre, le stress, sont les signaux qu’il y a une expérience suffisamment challengeante à vivre pour nous. Ça ne veut pas dire que ça va être de la rigolade, non, simplement que l’expérience à vivre a tellement de résonances en nous qu’il y a forcément des choses à apprendre et qui nous feront évoluer.

On le sait bien, évoluer c’est souvent remuant. Les grandes étapes de nos vies, celles qui nous ont bien bousculé au moment où elles arrivaient, et qu’on remercie avec du recul parce qu’elles nous ont fait sacrément grandir, ces étapes là elles n’arrivent pas au fond de notre canapé… Il y a 12 ans de ça, poussée par un drame qui m’est tombé dessus sans crier gare, j’ai décidé de m’installer à mon compte comme graphiste. Pas facile quand on vient d’une famille d’enseignants où la sécurité de l’emploi et le bagage culturel sont les deux clés fondamentales du bien-être. Je l’ai quand même fait. IL y a 5 ans j’ai fait évoluer ma vie professionnelle vers la pratique du feng shui, en y intégrant mon bagage de créatrice graphique. Et aussi celui d’avant tout ça, la communication. Un peu comme le jeu Boggle (bonjour la génération 80’s !), j’ai tout mélangé et j’en ai fait un métier. Pendant ces 12 années, j’ai appris à faire de la confiance ma meilleure copine. Au début, quand je perdais un contrat ou qu’il n’aboutissait pas, je mettais plusieurs semaines à y croire à nouveau. Puis une semaine. Il y a quelques années c’est devenu quelques jours. Et finalement aujourd’hui en quelques heures je repars. Sauter le pas d’être travailleur indépendant ça a été pour moi le laboratoire d’apprentissage de la confiance en la vie. Et donc en moi.

Alors si vous avez envie que ça bouge, que votre vie change, et qu’une opportunité passant par là vous fait peur, faites une pause et écoutez vraiment votre cœur. Pour ne pas regretter plus tard de ne pas l’avoir saisi. Pour vous retourner un jour sur ce passé en étant fier d’avoir suivi votre instinct !

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Contacter Feng Shui Celeste

Laissez-nous votre message...nous vous répondrons bientôt !

Not readable? Change text. captcha txt
nouvel an chinoisles mots du coeur