Apprivoiser et accepter ses peurs

Home / Avancer / Apprivoiser et accepter ses peurs

Apprivoiser et accepter ses peurs

By
In Avancer

Peur du vide, vertige, sensation d’enfermement dans certains lieux… Nous vivons tous avec des peurs, qu’on trouve parfois totalement irrationnelles, dont on a un peu honte, qu’on a du mal à accepter finalement. Alors oui, mais que faire de tout ça me direz-vous ? On va pas forcément se programmer un saut à l’élastique du haut d’un viaduc pour surmonter sa peur du vide, si ? Je crois qu’il n’y a pas de recette miracle, encore une fois, et que on peut tous se créer ses propres solutions. Récemment j’ai fait une expérience incroyable (pour moi !), j’ai franchi un tunnel d’une voie ferrée désaffectée, à pied, dans le noir. Plus l’entrée du tunnel approchait et plus j’avais du mal à respirer. Je sentais de moins en moins mes jambes. Et puis je me suis lancée, accompagnée d’une présence amicale rassurante parce que je n’aurais jamais pu franchir cette épreuve seule. J’ai cru plusieurs fois que j’allais abandonner, plus la lumière disparaissait dans mon dos et plus l’angoisse serrait ma poitrine. Des larmes coulaient le long de mon visage. Puis le noir est devenu intense. Et quand je commençais très légèrement à m’habituer, la lumière est soudain apparue de l’autre côté du tunnel. Au bout du tunnel il m’a fallu m’asseoir, accueillir pleinement cette peur qui m’avait physiquement oppressée la poitrine. Laisser couler les larmes. Et puis il a fallu retraverser le tunnel, et cette fois, à l’intérieur de moi, j’étais confiante. Pas la franche rigolade non plus ! J’ai réussi, j’étais assez fière il faut l’avouer. Une sensation de grande fatigue a surgi ensuite, puis d’apaisement. Même si la peur ressurgit encore, je me dis que c’est un bon début et que quand l’occasion se représentera, j’essaierai à nouveau d’expérimenter ma peur, pour trouver une façon de vivre avec elle, de l’accepter. Ce n’est pas la peur du noir, c’est la peur d’être emprisonnée, de manquer de liberté, la sensation d’étouffement. On appelle ça parfois la claustrophobie. Et croyez-moi, elle ne surgit pas que dans les ascenseurs… Elle ne prévient pas, dans les relations aux autres, adultes et enfants…. D’où l’urgente nécessité de l’apprivoiser et d’apprendre à vivre avec elle.

Et vous ? Quelles sont vos peurs ? Comment vous faites pour vivre avec ?

Céleste

Recent Posts
Showing 3 comments

Leave a Comment

Contacter Feng Shui Celeste

Laissez-nous votre message...nous vous répondrons bientôt !

Not readable? Change text. captcha txt